4 règles à respecter avant de s’entraîner !

Il pourrait être tellement simple d’aller à la salle de sport et de commencer son entraînement tout de suite, sans attendre ! Pas de contrainte, une séance plus courte, sans penser à rien… Mais la réalité est tout autre !
Malheureusement, ce genre de pratique amène le plus souvent à un manque de résultats, des blessures plus fréquentes, une baisse de motivation, etc…

Pour être sûr d’avoir les meilleurs résultats possibles pour votre séance d’entraînement, tout en réduisant les chances de se blesser, il y a tout de même des petites règles toutes simples à respecter. En voici quelques exemples :

1 – Préparez-vous mentalement :

La concentration est un excellent moyen de se mettre en condition avant un entraînement.

La concentration est un excellent moyen de se mettre en condition avant un entraînement.

Il est toujours très important d’être prêt mentalement à la séance qui va venir. Pour être prêt, il convient de se rappeler ses objectifs : pourquoi vous allez vous entraîner ? Où en êtes vous de l’atteinte de vos objectifs ? Quels sont vos points forts et faibles ? Quels sont les exercices qui composent votre séance ? etc…
Vous pouvez visualiser votre séance dans votre tête avant de la réaliser si vous en connaissez les détails. Le fait de mettre une tenue de sport spécifique contribue à vous mettre en bonne condition avant de vous dépenser et constitue un moment propice à la cette concentration d’avant entraînement.

Toutes ces informations sont utiles pour vous « mettre dans le bain ». Elles ont le mérite de vous rappeler votre motivation, de vous concentrer sur les exercices à venir pour ne pas vous blesser et de vous mettre en confiance, afin de tout donner lors de votre séance.

2 – Hydratez-vous :

Boire un peu d'eau régulièrement au cours de la journée.

Boire de l’eau est essentiel pour prévenir la déshydratation lors de l’entraînement.

L’hydratation est une composante essentielle de l’entraînement. Une déshydratation mineure de 1% entraîne déjà une baisse de performance de 10%, une déshydratation de 2% entraîne une baisse de performance de 20% et une déshydratation de 4% peut aller jusqu’à une baisse de performance de 40 à 60% !

Comprenez donc bien, que boire reste un élément indissociable de la pratique sportive. Mais alors pourquoi boire avant ? -> en prévention, tout simplement !
En effet, il convient de prévenir cette déshydratation liée à l’effort physique.
Sachez également qu’il ne faut pas attendre la sensation de soif pour se mettre à boire, car celle-ci intervient alors que l’organisme est déjà en manque d’eau. Il est donc déjà « trop tard » ! Le fait de commencer à boire avant la séance retarde cette sensation de soif. Ensuite, il faut continuer à boire tout au long de la séance et après (pour refaire les stocks), même si la sensation de soif n’apparaît pas.

3 – Mangez un en-cas d’avant séance :

Manger un en-cas avant une séance en un excellent moyen de ne pas ressentir la fatigue trop vite.

Manger un en-cas, boire un shaker, etc…sont des petites habitudes qui aident à ne pas ressentir la fatigue trop vite.

Réaliser une séance d’entraînement nécessite de l’énergie. Pour éviter de trop puiser dans les réserves de glucose et de dégrader des protéines en guise de ressource énergétique, il est important d’avaler un peu d’énergie avant la séance.
Une barre énergétique à digestion lente, une banane, un shaker ou un smoothie pourront vous aider à avoir de l’énergie tout au long de la séance et à ne pas ressentir de coup de fatigue.

Lorsque vous donnez à votre corps assez d’énergie pour votre séance d’entraînement, vous pouvez mettre à profit toutes vos ressources pour construire et utiliser vos muscles.

4 – Bien s’échauffer :

Une progressivité de l'échauffement est parfaite pour attaquer une séance dans les meilleures conditions.

Une progressivité de l’échauffement est parfaite pour attaquer une séance dans les meilleures conditions.

Bien trop souvent sautée, cette partie est pourtant primordiale pour attaquer sa séance d’entraînement dans les meilleures conditions. Elle ne doit pas être prise à la légère, car beaucoup d’accidents surviennent à cause d’un mauvais échauffement !

Au contraire, un bon échauffement permet de préparer le corps et l’esprit à la séance à venir, tout en évitant les blessures.
Il doit bien sûr être progressif, afin de ne pas s’épuiser tout de suite et de faire monter le rythme cardiaque petit à petit.
Il permet d’augmenter la température corporelle (des muscles et des tendons) et doit mobiliser les articulations pour augmenter progressivement l’amplitude des mouvements.
Commencer par un sprint n’est donc pas une bonne solution, alors qu’un peu de course à allure légère, couplée avec une mobilisation des articulations et des exercices à poids de corps semble beaucoup plus raisonnable !

 

Et vous, comment vous échauffez-vous ?

 

 

 

 

 

Auteur: Coach BodyOp'

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *