En suède, le sport obligatoire au travail !

Dans toutes les entreprises, il y a ce type qui se change en vitesse dans les toilettes à midi pour se transformer en athlète et partir courir avant de gober son sandwich. Imaginez plutôt une entreprise qui part toute entière faire une heure de sport chaque semaine ? C’est la nouvelle tendance en Suède…

La suède, un pays à la pointe du sport

En Suède, 91 % des personnes déclarent faire du sport au moins une fois par mois. C’est beaucoup plus qu’en France (58%) et même un peu mieux que ses voisins norvégiens et finlandais. Natation, marche ou yoga, le sport est fortement intégré dans le style de vie scandinave, et est perçu comme un vecteur de santé, de sociabilisation et de bien-être.

De la même manière que les titres restaurant bénéficient d’avantages fiscaux en France, c’est la subvention du sport des salariés qui favorise les entreprises volontaires en Suède. L’objectif affiché est de favoriser l’activité physique, y compris pendant les hivers long et froids favorisant la sédentarité et posant un véritable problème de santé publique (risque de surpoids, dépression saisonnière, etc.)

Mais certaines entreprises vont plus loin que cela. C’est le cas de Kalmar Vatten, entreprise publique de distribution de l’eau, ou encore de la marque de vêtements Björn Borg, du nom du tennisman mythique.

Le sport obligatoire pour souder le personnel et améliorer la productivité

Indoor bycicle cycling in gymDans cette dernière, le rendez-vous est fixé chaque vendredi. L’ensemble du personnel se retrouve dans une salle de sport non loin du siège, à Stockholm, pour une séance de sport collégiale. Et pas la peine de tenter d’esquiver : l’entreprise est claire sur le sujet… c’est le sport ou la porte !

L’intérêt pour la marque de vêtement est multiple. C’est une question de culture d’entreprise tout d’abord : une entreprise de sportswear cherche naturellement à favoriser la pratique du sport. C’est aussi un excellent moyen de souder une équipe, en mettant tous les salariés et cadres au même niveau autour d’une activité ludique et relaxante. Placé le vendredi, c’est un moyen judicieux d’évacuer la pression accumulée et entamer la dernière ligne droite plus détendu.

Selon une étude de l’université de Stockholm, de telles séances de sport peuvent faire reculer l’absentéisme et améliorer la concentration des employés, un gain de productivité qui peut s’avérer rentable pour l’employeur au bout du compte… Si on peut trouver cette pratique extrême, elle démontre l’écart important qu’il existe dans l’ancrage du sport dans la culture de différent pays, en particulier au sein du domaine professionnel.

 

 

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *