Il ne faut pas attendre le 2 janvier pour prendre de bonnes résolutions !

C’est traditionnel, chaque année commence par de bonnes résolutions, des vœux que l’on se souhaite pour être mieux dans sa peau… pourtant, commencer un peu en avance pourrait avoir des effets inattendus !

fete-fin-anneeLes bonnes résolutions du nouvel an : des promesses à la légère !

On le sait tous, au fond : les décisions que l’on prend le 1er ou le 2 janvier, sont les plus dures à tenir. Perdre du poids, arrêter de fumer, faire du sport… combien se sont décidé un lendemain de réveillon et ont tenu ensuite dans la durée ?

Le problème numéro un avec ces résolutions, c’est la contrainte : on se laisse aller pendant les fêtes, pour ensuite se punir avec une vie plus sérieuse… du moins c’est comme cela qu’on le vit. La faute à quoi ? Au timing, bien sûr !

Dites : « j’arrête hier », et non « demain j’arrête »

Combien de personnes ont décidé d’arrêter de fumer un matin, sans avoir décidé que la cigarette de la veille aura été la dernière ? N’avez-vous pas remarqué que ceux-là tiennent souvent bien mieux que les autres ?

Prendre de bonnes résolutions, ça n’est pas décider ce qu’on va faire plus tard, mais ce qu’on est déjà en train de faire. Le meilleur moyen de changer, c’est d’avoir déjà changé dans la tête. S’imaginer que l’on va commencer à faire un effort plus tard est le meilleur moyen de ne jamais commencer.

La solution ? Commencer tout de suite, là, maintenant. Pas le temps de chercher ? On a la solution pour vous ! Inscrivez-vous sur BodyOp’ : c’est gratuit, vous avez le choix du programme, et plus d’excuse pour ne pas continuer après les fêtes.

 

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *