Judo, Aikido, Tai-chi… la rentrée 2018 sous le signe des arts martiaux

Que vous soyez sur la plage en train de bronzer, en forêt en train de randonner ou au bureau en train de bosser… on arrive bientôt en septembre et il est temps de penser aux bonnes résolutions de la rentrée ! Souvent mal compris par le public occidental, les arts martiaux ne sont pas des sports de combat mais avant tout de très bons sports de développement personnel.

La rentrée scolaire est un moment propice pour redémarrer une activité physique pour des raisons de saison : on a fait le plein de soleil, on s’est reposé pendant les congés… et surtout le thermomètre descend enfin à un niveau qui vous évite de craindre l’insolation. C’est le moment où il est le plus facile de reprendre bien des activités ouvertes aux écoliers et étudiants, en particulier les sports de club. C’est en particulier le cas bien souvent des arts martiaux, que nous avons choisi de mettre en avant cette année.

Les arts martiaux, des sports complets

Les arts martiaux nous viennent du monde entier et sont l’évolution de disciplines militaire élevées à la fois au rang de sport et d’art. Du Judo au Taekwondo en passant par le Tai-chi-chuan, la majorité des disciplines populaires aujourd’hui nous viennent de Chine, du Japon  et de Corée. Tous ont un point commun : il nous aident à développer la maîtrise de nous-même : condition physique, corps, mental. Avec arme ou a main nue, il existe des dizaines de disciplines parmi lesquelles vous trouverez votre bonheur.

Les arts martiaux orienté équilibre et bien-être

karateToutes les disciplines des arts martiaux n’impliquent pas le combat et la compétition. Certaines se concentrent sur la maîtrise de soi et de l’art, avec tous les bénéfices pour le corps et l’esprit.

C’est le cas du Qi Gong et du Tai Chi notamment. D’autres disciplines plus intimistes, comme l’Iaido (l’art de dégainer le sabre et frapper un coup d’un seul geste) sont dans le même esprit, avec leur identité propre. Bien que cela ne soit pas un art martial mais un art interne, le Yoga mérite également d’être cité.

Le Wushu est un autre exemple d’art martial sans combat direct, beaucoup plus énergique que les précédents pour ceux qui veulent également brûler des calories !

Les arts martiaux de combat à préhension

Si vous n’aimez pas prendre des coups mais acceptez le corps-à-corps, il existe de nombreux arts martiaux dans cette catégorie. Ce sont les disciplines qui développent le plus la force et l’endurance, car elle nécessite d’utiliser l’énergie et le poids de l’adversaire.

Les exemples les plus connus sont le Judo et l’Aïkido (bien que ce dernier soit un cas particulier, voir ci-dessous). La lutte, le Jiu-Jitsu et certaines variantes de Kung-Fu sont également des sports de préhension sans percussion. Chacun possède son degré d’intensité et vous trouverez sans peine celui qui correspond le mieux à vos envies.

Les disciplines à percussion

Ce sont les arts martiaux tels qu’on les imagine le plus souvent : du combat avec des coups portés, avec ou sans armes. Bien qu’ils paraissent violents, le risque de blessure est généralement faible, et laissent plus de place à la technique qu’à la force.

Le Taekwondo, le Karaté et le Kung Fu sont les plus connus des arts martiaux de ce type. On y trouvera également certains style de boxe, bien qu’il ne soient pas toujours considérés comme tels. le Karaté Kyokushin et le Muay Thai (boxe Thaï) sont les formes les plus énergiques que l’on peut pratiquer couramment en France, pour ceux qui recherchent un maximum d’intensité.

L’Aïkido, notre coup de cœur pour les indécis

Il y a suffisamment d’arts martiaux pour que vous en trouviez un parfaitement adapté à vos objectifs. Mais si vous êtes tentés d’en essayer un sans vraiment savoir lequel choisir, intéressez-vous de près à l’Aïkido.

Fondé au japon il y a un peu plus d’un demi-siècle, cet art martial est le compromis idéal entre action et douceur. En effet, si la pratique de l’Aikido amène deux personne à se faire face, il n’y a pas de combat au sens propre, puisque la seule réponse à l’attaque est la neutralisation.

Les rôles sont définis, comme dans une danse : l’attaquant initie un mouvement, le défenseur l’accompagne puis utilise cette énergie pour stopper ce mouvement. Plus complète que le Tai Chi ou le Qi Gong, l’Aikido développe non seulement la confiance en soi mais aussi la confiance aux autres, avec la bonne humeur et l’amour au coeur de son ADN, c’est un vrai booster du moral.

Enfin, si cette discipline se suffit à elle-même, elle peut également servir ensuite de porte d’entrée à d’autres arts-martiaux plus compétitifs. Mais vous risquez de rester accro !

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *