Le meilleur moment de la journée pour s’entraîner

Une question qui revient souvent est : A quel moment de la journée est-il préférable de s’entraîner ? le matin au réveil, le midi, en fin d’après-midi, le soir ..?

Quelles bénéfices tire-t-on d’une séance faite la matin par rapport à un entraînement du soir ?

Il est d’abord bon de rappeler ici que chaque personne est différente et qu’il est donc normal que chacun d’entre nous est une préférence pour s’entraîner à un moment précis de la journée.
Les raisons en sont diverses : habitudes, horaires de travail, meilleure forme, stress à libérer…etc, la liste est longue !
Mais doit-on passer outre ces raisons pour choisir une période qui augmente les avantages de notre entraînement?
Voici quelques éléments de réponse pour vous aider à choisir le moment de votre séance.

1 – le meilleur moment, c’est quand vous pouvez !

Profitez du moment de la journée où vous êtes le plus motivé(e) pour vous entraîner !

Profitez du moment de la journée où vous êtes le plus motivé(e) pour vous entraîner !

Avant de parler de moment précis de la journée, il est important de préciser que faire sa séance est toujours préférable à ne rien faire. (sauf cas de blessure)
Peu importe le moment de la journée, un entraînement régulier et une bonne nutrition seront toujours plus importants que n’importe quel autre conseil, quels que soient vos objectifs !

Le meilleur moment de la journée est donc avant tout, le moment où il vous est possible de faire votre séance !

2 – Quand vous vous sentez le mieux !

Deuxième point qui recoupe un peu le premier, c’est l’aspect psychologique. En effet, aspect fondamental en sport, l’aspect psychologique va déterminer votre motivation pour vous entraîner. Sans cette motivation, inutile de choisir un moment de la journée scientifiquement prouvé pour être meilleure…
Si vous êtes motivé(e), vos résultats suivront, car vous serez beaucoup plus investi(e) dans votre entraînement : résistance à la fatigue, volonté, concentration, possibilités physiques et résistance mentale, etc…

3 – Quand vos « batteries » sont rechargées.

Pour bien s'entraîner, il convient d'avoir fait le plein d'énergie !

Pour bien s’entraîner, il convient d’avoir fait le plein d’énergie !

Il convient avant de s’entraîner, d’avoir des réserves nécessaires pour attaquer la séance à venir. Pour pouvoir tenir plus longtemps, il convient d’avoir de l’énergie (le glycogène) stocker dans l’organisme.

Ce glycogène se trouve principalement dans les glucides de notre alimentation et est stocké dans le foie et les muscles, comme source d’énergie facilement exploitable. Il circule sous forme de glucose dans le sang pour alimenter notre cerveau et nos cellules.

Le moment où notre énergie est à son maximum est donc le moment où nos réserves sont remplies et que nous avons digéré notre précédent repas : soit en fonction de nos habitudes, en fin de matinée ou fin d’après-midi ou en début de soirée.

4 – Cas extrêmes :

L’entraînement avant d’aller se coucher :

En général, ce n’est pas un bon moment pour aller s’entraîner, car cela peut déséquilibrer le sommeil qui est indispensable pour une bonne récupération. De plus, l’excitation provoquée par l’activité physique peut retarder la survenue de l’endormissement.

Cependant, s’il s’agit du seul moment où vous le pouvez et/ou du moment où vous êtes le plus motivé(e), alors il convient de faire quelques petites adaptations, notamment en terme de nutrition. Une petite collation avant le coucher sera la bienvenue pour mieux récupérer.

Le matin à jeun :

Le matin à jeun peut entraîner des malaises, des blessures, une fatigue excessive, etc...

Le matin à jeun peut entraîner des malaises, des blessures, une fatigue excessive, etc…

Cette méthode d’entraînement, souvent utilisée dans une optique de perte de poids, est assez répandue, bien que les fondements scientifiques ne soient pas réellement avérés.

Lorsque l’on s’entraîne à jeun, les principales sources d’énergie proviennent du glucose et des acides gras sanguins, puis dans un deuxième temps des réserves de glycogène, puis de graisse, puis de protéines.
Avec l’intensité de l’effort, l’utilisation des graisses comme énergie va laisser la place aux protéines, ce qui peut s’avérer préjudiciable pour une bonne composition des muscles et des tissus conjonctifs.

Ce manque d’énergie et de nutriments peut entraîner une fatigue importante, surtout si ce type de séance est fréquent. Attention, donc, au surentraînement !
De plus, la déshydratation suivant le réveil entraîne un risque accru de blessures aux tendons, aux articulations et aux muscles. Les séances sont souvent perçues comme plus difficiles et pénibles, ce qui enlève tout le côté « plaisir » du sport.

Dernier aspect négatif, une séance d’entrainement doit nécessairement être effectuée en étant prêt physiquement et mentalement, la concentration n’est pas à son meilleur niveau au réveil et sans énergie, la performance n’est pas optimale : les cas de blessures peuvent donc devenir fréquents.

5 – Pour conclure :

Nous sommes tous différents et avons chacun notre emploi du temps spécifique. De ce fait, nous ne réagissons pas tous de la même manière à la période de la journée à laquelle nous nous entraînons. Il convient donc de trouver SA PROPRE période propice à l’entraînement.

Pour faire simple, il convient donc de :

S’entraîner plutôt que de ne rien faire. Le corps humain a besoin de fonctionner pou rester en bonne santé !

– S’entraîner au moment où on se sent bien, où l’on observe les meilleurs résultats sur sa performance et où l’on prend du plaisir.

Avoir suffisamment d’énergie et être suffisamment bien hydraté(e) pour s’entraîner correctement et sans risque.

Éviter autant que possible les séances tardives avant de se coucher et à jeun au réveil.

 

 

Et vous, quel moment avez-vous choisi pour faire votre séance ?

Auteur: Coach BodyOp'

Partager ce post