Comment s’entraîner en apesanteur ?

Dans le monde de Star Wars, les chevaliers Jedi et les Siths développement la Force, mais aussi des capacités physiques spectaculaires. Nous autres, humains ordinaires, devons également continuer à nous entretenir dans l’espace. Voici comment…

sport-iss

Le cosmonaute Oleg Artelmyev, en train de courir à l’aide de sangles élastiques le plaquant contre le tapis de course.

Dans la pratique d’un sport, tous les mouvements que nous faisons ou presque dépendent de la gravité : soulever un poids, soulever son propre corps ou même simplement courir impose l’attraction terrestre.

Quand un astronaute se trouve dans l’espace, ses muscles ne doivent plus fournir le moindre effort. Il n’a même plus besoin de se tenir droit, et le moindre petit coup de main peut lui permettre de traverser toute une station spatiale.

Dans ces conditions, les muscles s’atrophient rapidement, et les os s’allègent, au point de se trouver au bout de quelque mois avec la condition physique d’une personne moyenne de 80 ans… cela pose un gros problème pour ces professionnels dont la forme doit être excellente afin de supporter le retour sur terre, voire même simplement s’y tenir debout à nouveau.

Il a donc fallu mettre au point des appareils d’exercices dont le fonctionnement ne dépend pas de la gravité, mais d’autres phénomènes physiques, à commencer par les élastiques, les ressorts et la friction.

sport-dans-espace-2

L’ensemble de ces équipements, devenus de plus en plus sophistiqués avec le temps, permettent de ralentir la perte des muscles, sans pour autant pouvoir la stopper. Cela n’a pas empêché Suni Williams de  boucler un triathlon dans l’espace, en simultané avec le triathlon de Miami.

Vous voulez voir une séance d’entraînement dans l’espace ? Allez, c’est cadeau !

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *