Aliment acides et basiques, acidifiant et alcalinisant : vérité et idées reçues

Parmi les innombrables menus à la mode, il y a eu le régime alcalin, censé faire des miracles -comme tous les autres. Nous vous aidons à démêler le faux du vrai et comprendre comment les aliments agissent sur l’acidité du corps.

Petit rappel de chimie sur l’acidité et l’alcalinité

Un liquide peut être acide, basique (ou alcalin) ou neutre, en fonction de son potentiel hydrogène (pH). Un pH est neutre autour de 7, acide en-dessous et basique (ou alcalin) au-dessus. Les acides (comme le vinaigre, l’acide chlorhydrique ou le jus de citron) et les bases (javel, lessive, soude caustique) ont tendances à s’annuler mutuellement, et ont une influence sur toutes les réactions chimiques.

Problèmes de l’acidité et de l’alcalinité dans le corps

Le classique jambon-beurre-fromage ne contient que des ingrédients acidifiants !

Le classique jambon-beurre-fromage ne contient que des ingrédients acidifiants !

Avoir le bon pH dans le sang, la salive ou les urines est très important pour que toutes les réactions chimiques naturelles s’y passent bien. L’alimentation, mais aussi la respiration et notre activité ont une influence sur cet équilibre. Tout comme la glycémie (taux de sucre), notre corps est capable de réguler ce pH, mais au prix du travail du foie, des reins et d’autres organes.

Comme tous les excès, ils peuvent néanmoins conduire à des problèmes de santé. Par exemple, une alimentation trop acidifiante va provoquer brûlures d’estomac, remontées acides, mais peut aussi favoriser aussi à la longue des calculs rénauxde l’ostéoporose, de la goutte et l’acidose.

Aliment acide ≠ aliment acidifiant

Ce n’est pas parce qu’un aliment est acide qu’il acidifie le corps. En effet, des aliments comme le thé vert, le vin, tomates et les fruits rouges, qui sont acides au gout, sont au contraire alcalinisant une fois digérés. D’autres très acides, comme les colas ou le citron, n’acidifient que très peu.

En fait, un aliment est acidifiant s’il possède beaucoup de minéraux comme le chlore, le souffre et le phosphore, qui produisent des acides puissants. Au contraire, les aliments riches en calcium, magnésium, potassium, mais aussi en citrates et (bi)carbonates ont l’effet inverse.

Comment faire pour manger équilibré en acide-base ?

Vous l’aurez compris de vous-même : il est impossible de se passer totalement d’aliments nutriments sans avoir de graves carences alimentaires. Il faut donc équilibrer dans son repas la présence d’aliments acidifiants par celle d’aliments neutres et alcalinisant. 

Quels sont les aliments fortement acidifiants ?

Ce sont des aliments à consommer avec modération si vous voulez éviter les complications.

  • Les protéines soufrées présentes dans la viande et les fromages leur donne un  pouvoir fortement acidifiant

    Les protéines soufrées présentes dans la viande et les fromages leur donne un pouvoir fortement acidifiant

    La grande majorité des produits animaux sont fortement acidifiants : viande, charcuterie, œuf, fromages, poisson, fruits de mer… seul le lait, les yaourts et le fromage blanc sont neutres.

  • Les grandes céréales (blé, avoine, seigle et orge) sont aussi très acidifiantes, ainsi que leurs produits dérivés : pâtes, pain, pâtisseries…
  • Certains fruits à coque et graines : noix, amandes, cacahuètes, graines de tournesol et de courge
  • Les snacks et sucreries, en général.

Quels sont les faiblement acidifiants ou neutres ?

Ces aliments pèsent peu dans l’équilibre pour ne pas s’en soucier si l’on est en bonne santé, mais ne permettent pas d’équilibrer la présence d’aliments acidifiants :

  • germe-de-ble

    Les céréales et légumineuses sont moins acidifiantes lorsqu’elles sont germées.

    Les légumineuses (lentilles, pois, haricots), acidifiantes à haute dose

  • Les produits laitiers : flans, yaourts, lait
  • Les céréales et graines non panifiables : riz, maïs, quinoa…
  • Les sodas maison
  • Les jus de fruit
  • Le thé vert, les tisanes
  • L’alcool
  • Les huiles et matières grasses
  • Le sucre brut

Quelques aliments alcalinisant

Fruits, légumes et tubercules sont parfait pour équilibrer les repas trop acidifiants

Fruits, légumes et tubercules sont parfait pour équilibrer les repas trop acidifiants

Ils peuvent être consommés presque sans modération, et contrebalancent les effets des premiers aliments cités.

  • Les fruits : agrumes, fruits rouges, fruits à noyaux, fruits exotiques
  • Les légumes verts : choux, haricots rouges, salades, endives, épinards…
  • Les racines : pomme de terre, patates douces, carottes, betteraves…
  • Les herbes et épices

 

 

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *