C’est l’automne : 5 conseils pour bouger en toute sécurité !

L’automne est la saison idéale pour pratiquer la course à pied, le vélo, la marche ou encore le roller, en particulier en forêt et dans la nature. La nature s’embrase, ça sent bon l’humus et la douceur de l’air facilite la respiration… Mais c’est aussi une saison qui présente quelques risques qu’il vaut mieux devancer.

Les conseils que nous vous donnons ici s’appliquent aussi bien à la promenade du dimanche qu’au running, au cyclisme ainsi qu’aux autres sports sur route et piste comme le roller, le skate, la trottinette, la marche nordique, etc.

1. Bien se couvrir pour éviter le coup de froid

Femme court dans la foret

Entre les averses et les journées de grand vent, vous aurez envie de profiter des derniers beaux jours pour faire le plein de couleurs, d’odeurs et de lumières avant l’hiver !

Après quelques mois de temps chaud, l’automne signe le retour d’un temps frais, parfois ponctué par les premières gelées. Il ne faut pas attendre la neige pour se couvrir, y compris en faisant du sport. Enfilez une première couche de textile facilitant l’évacuation de la transpiration, puis ajouter plusieurs couches fines de vêtement plutôt qu’un gros pull : l’air entre les couches est un excellent isolant, et vous pourrez plus facilement retirer une ou deux couches pendant l’effort une si vous avez trop chaud… sans pour autant avoir trop froid !

2. Bien s’échauffer et adapter son effort

Avec le froid, les muscles sont plus raides et mettent plus de temps à se chauffer (logique). Négligez cette étape et vous risquerez plus encore la blessure qu’en été. Un peu de marche lente, d’assouplissements et quelques petits sauts pour stimuler le coeur devraient permettre un démarrage plus fluide et limiter les problèmes.

3. Faites attention au soleil… et à la circulation

Vélo dans les bois

Si le vélo de route est la star de l’été, en automne c’est le VTT qui est roi, avec de bon gros pneus bien sculptés pour ne jamais perdre l’adhérence !

Nous avons passé le solstice d’automne, le soleil va décrire une courbe de plus en plus basse sur l’horizon. Cela signifie que vous serez éblouis face au soleil, mais aussi dos à celui-ci si une voiture vient en face. Qui plus est, les automobilistes aussi vont être éblouis comme vous, et risquent donc de ne pas vous voir.

La plupart des accidents arrivent non pas en pleine nuit mais à ce moment précis où la lumière baisse mais le soleil est toujours là : munissez-vous de brassards réfléchissant, et si vous êtes piétons, marchez ou courrez du côté gauche, afin de voir arriver les véhicules que vous croisez. Enfin, si vous en avez le choix, privilégiez les axes nord-sud à ceux est-ouest.

4. Adaptez-vous au terrain et soyez attentif

Entre les pluies et les feuilles qui tombent, l’automne est une des périodes ou le sol est le plus actif… et le plus boueux. L’avantage, c’est qu’il est moins dur… mais un dérapage non contrôlé est bien vite arrivé.

courir-automneSi possible, adaptez vos chaussures à l’environnement, privilégiez un bon maintien de la cheville pour éviter les entorses… et regardez bien où vous mettez les pieds !

5. Bougez en groupe

Que ce soit pour améliorer votre visibilité, pour vous donner du courage ou simplement rendre ce moment plus agréable, essayez autant que possible de marcher, courir ou pédaler en groupe.

 

Auteur: bodyadmin

Partager ce post