Combien de calories dans un repas de noël ?

Pour la beaucoup d’entre nous, un marathon de festivités démarre demain soir, avec une bonnes doses de mauvaises graisses (foie gras, fromage, desserts, crèmes glacées) et de sucres (chocolats, bonbons, boissons) qui séviront à plusieurs reprises jusqu’à la dernière galette des rois. En général, on dit qu’il vaut mieux ne pas compter… mais vous êtes curieux, et nous aussi ! 

Des excès dans un contexte favorisant la prise de poids

Même s'il est très calorique, le foie gras ne pèse pas lourd face à la part de bûche...

Même s’il est très calorique, le foie gras ne pèse pas lourd face à la part de bûche…

La période de la fin d’année est terrible pour notre ligne : le froid arrive, notre corps, comme tous les mammifères, veut stocker de l’énergie. En plus, les journées étant plus courtes, nous sommes moins actifs. Rien qu’avec cela, la prise de poids s’en retrouve facilitée. Alors, quand on y ajoute de grandes victuailles…

Simulation calories de repas de fête

Nous avons utilisé nos outils pour estimer le nombre de calories qu’un repas de Noël peut apporter. Bien sûr, cela dépendra beaucoup de votre appétit et de vos choix culinaires, mais cela vous donnera une idée :

  • Hors-d’oeuvre : Foie gras (une belle tranche : 40 grammes) : environs 300 kCal.
  • Entrée : coquilles Saint-Jacques à la crème (80g cuit) : 150 kCal.
  • Entremet vert : soupe à l’oignon (250 mL) : 50 kCal.
  • Plat : dinde (150g) sauce champignons, haricots verts (150g) & pommes noisettes (200g) : 650 kCal.
  • Fromage, deux portions (50 g) : 150 kCal
  • Tout au long du repas, 4 morceaux de pain (80 g) et 20 grammes de beurre : 400 kCal
  • Dessert, une part de bûche de Noël (150g) : 500 kCal
  • Avec le café, un ou deux chocolats : 100 kCal

Total de la simulation : 2350 calories. 

La boisson n’a pas été ici comprise, mais sachez que chaque verre d’alcool suffira à ajouter 100 calories en moyenne au total.

Que faire pour « limiter les dégâts » ?

Une abondance de crudités est une bonne réponse à un excès de bonne chair.

Une abondance de crudités est une bonne réponse à un excès de bonne chair.

Vous l’aurez compris, ce bon repas, petits plats dans les grands, fait exploser le compteur de calories : avec 2300 kCal, il couvre tous les besoin journalier d’une femme active de 30 ans, pesant 70 kg pour 170 cm.

Très riche en viandes, les repas de fête traditionnels apportent plus de protéines et surtout de matières grasses que nous n’en avons besoin, par rapport aux glucides.

Si c’est vous qui faites le menu, sachez qu’il est possible de proposer des plats tout aussi gourmands tout en réduisant la casse : préférez les fruits de mer au foie gras et les desserts fruités aux orgies de chocolat, et prévoyez des accompagnements légers… mais vous ne ferez pas de miracles : un repas copieux reste un gros repas.

C’est autour de ces repas de fête que vous trouverez le salut. Attention, ce n’est pas parce que vous faites un repas gargantuesque qu’il faut jeuner avant ou après ! Au contraire, il faut continuer à prendre des repas réguliers… mais fortement allégées.

5 conseils à suivre pour les repas juste avant et après les fêtes

  • Mangez beaucoup de fruits, crudités et des aliments riches en antioxydants
  • Évitez la viande, préférez les protéines végétales
  • Cuisinez maigre, avec de bonnes matières grasses (huile d’olive, de colza…)
  • Favorisez les glucides lents
  • Buvez beaucoup d’eau

Et plus tard, nous verrons comment éliminer tous ces petits excès 😉

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *