A quelle vitesse faut-il perdre du poids pour maigrir durablement ?

Beaucoup de personnes nous posent la question, et on a déjà abordé le sujet dans d’autres articles, mais nous pensons il est utile de faire ici un petit résumé ! 

Perdre du poids trop rapidement enclenche le yo-yo

Si cette image vous est insoutenable, c'est peut-être que vous privez trop votre corps !

Si cette image vous est insoutenable, c’est peut-être que vous privez trop votre corps !

Maigrir rapidement et pour longtemps tient de l’utopie… il existe bien des personnes qui arrivent mais pour la plupart d’entre nous, c’est pratiquement impossible.

Pourquoi ? Simplement parce que la nature est bien faite, et que notre corps pour nous protéger s’adapte à son environnement. Au fond, un régime amaigrissant consiste à priver le corps d’une partie de ses besoins énergétiques (soit en mangeant moins, soit en faisant plus de sport, soit les deux en même temps) afin de le pousser à puiser dans les réserves (et en particulier la graisse).

Le corps, quand il se trouve dans cette situation, va alors être stressé, en situation de panique : il voit que ses réserves s’épuisent et qu’il n’y a pas assez de nourriture… pour lui, c’est la famine ! Il va alors réduire son rythme au maximum (ce qui va vous rendre fatigué, moins concentré, frileux) et surtout vous donner envie de manger, de manger gras, sucré… et dès que vous céderez, il s’empressera de tout stocker.

C’est le fameux effet yo-yo : après une période de privation, le retour à la normale va pousser le corps à stocker encore plus, un peu comme si on sortait de l’hibernation comme nos cousins mammifères. C’est naturel, c’est normal, et il faut l’accepter pour de bon.

La solution, vous l’aurez compris, est d’éviter de passer sous le seuil d’alerte !

Trouver le bon rythme pour passer « sous les radars »

Chaque corps est différent, chaque méthode aussi. N’espérez pas de réponse toute faite du genre « il faut perdre 1kg par semaine maximum ». Le plus important est de toujours assurer à son corps un apport nutritionnel minimum pour subvenir à ses besoins naturels.

Respecter absolument le métabolisme de base

vegetarienneLe minimum vital s’appelle le métabolisme de base. Il varie beaucoup en fonction du sexe, de l’age, de la taille et du poids.Ce métabolisme de base suffit pour alimenter correctement ses organes et rester éveillé au repos.

Quelques exemples de métabolisme de base :

 

  • Une femme de 25 ans, mesurant 165 cm et pesant 60 kg, aura un métabolisme de base d’environs 1420 kCal
  • La même femme en obésité modérée (90kg) aura besoin de près de 1700 kCal
  • Une homme de 30 ans, mesurant 175 cm pour 75 kg aura également besoin de 1700 kCal d’apport minimum.

Comme cet exemple le montre, chaque personne à son propre besoin minimum, limite d’alimentation en-dessous de laquelle il est dangereux d’aller. Une même personne en situation de poids différent n’aura pas le même besoin, et ne pourra pas suivre le même régime si elle pèse 60, 90 ou 120 kg. 

Au plus vous serez lent, au mieux ce sera pour votre perte de poids

Vous l’aurez compris, le régime le plus intense qui resterait raisonnable consisterait à manger juste ce qu’il faut pour couvrir les besoins vitaux, et de piocher dans les réserves pour toutes les activités quotidiennes (enfin, il vaut mieux éviter le marathon quand-même).

Bon rythme pour perdre du poids

Patience est mère de sûreté, surtout quand il s’agit de maigrir !

En reprenant l’exemple de la femme de 25 ans en obésité modérée, si l’on suppose qu’elle a une activité physique moyenne (elle marche un peu tous les jours, travail parfois debout et fait du sport au moins une fois par semaine), elle aura besoin au total d’environs 2500 kCal pour tout couvrir, dont 1700 kCal nécessaires. Cela laisse environs 800 kCal de marge possible entre le régime le plus strict et ce qu’elle devrait manger pour garder un poids stable. A ce rythme, elle pourra perdre entre 3 et 4 kg par mois.

Mais cela reste assez violent, et pour la plupart des personne couvrir le minimum vital ne suffira pas à rassurer le corps. Au mieux, ce rythme pourra être suivi lors d’une phase d’attaque de quelques semaines, mais il est conseillé de commencer ensuite à réduire le rythme, afin de laisser au corps le temps de s’adapter et d’accepter ce nouveau poids et les besoins qui vont avec.

Dans la pratique, les régimes qui marchent le mieux sont ceux où le manque de calories est très faible (20, 50, 100 kCal par jour, un yaourt quoi !), où la perte se chiffre à moins de 1 kg par mois.

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

1 commentaire

  1. mais il est conseillé de commencer ensuite à réduire le rythme, afin de laisser au corps le temps de s’adapter et d’accepter ce nouveau poids et les besoins qui vont avec.
    Dans la pratique, les régimes qui marchent le mieux sont…

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quelques kilos à perdre pour l’été ? C’est le moment de commencer ! | BodyOp' – coach sport nutrition santé en ligne - […] nous l’avons détaillé dans notre article sur le bon rythme pour perdre du poids, les régimes les plus efficaces…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *