Comment faire un barbecue sain… sans gacher le plaisir !

Tous les plats de cuisine conviviale, de la raclette hivernale à l’aïoli provençal en passant par les grillades et les fondues en tous genres, souffrent de critiques quand à l’impact sur la santé. Trop gras, trop salés, cancérigènes, les barbecues cumulent les tares… mais pas si on s’y prend bien !

Quel mode de cuisson pour un barbecue sain ?

Il existe bien des façons de faire des grillades, toutes n’offrent pas les mêmes avantages en matière de nutrition et de santé. En matière de barbecue, le plus sain est sans doute le barbecue au gaz, dont la chaleur douce et humide réduit le plus la combustion des graisses et protéines. Si vous êtes un inconditionnel du barbecue, le gaz sera donc le meilleur choix, car le moins toxique à la longue.

Le grill électrique suit de peu, avec un peu plus d’inconvénients dus aux resistances à nu. Le barbecue à charbon classique, en revanche, présente l’inconvénient de faciliter la production de goudrons et de toxiques en tous genres.

Le choix des viandes à griller

Il est également possible d'utiliser le barbecue pour faire griller des légumes. Photo : Jeremy Kelth

Il est également possible d’utiliser le barbecue pour faire griller des légumes. Photo : Jeremy Kelth

Que l’on soit bien d’accord : a qui ne fait que trois ou quatre barbecue par an les excès sont permis (sauf maladie, bien sûr). Mais ceux qui ont la chance et l’envie de les enchaîner tous l’été devraient connaître ses quelques règles (quitte à les enfreindre, mais aussi rarement que possible !).

Les saucisses, ennemis numéro un dans vos assiettes !

Le problème ne vient pas tant du gras que l’on mange que de celui que l’on ne mange pas. En effet, une saucisse bien grasse jetées sur un grill ne fera que se vider de sa graisse, qui une fois arrivée sur les cendres ou la résistance va carboniser, dégageant une mauvaise odeur de graillon et son lot de toxines et cancérogènes. Bref, en plus de rétrécir à la cuisson, les saucisses ordinaires (de même que le lard) sont les pires des poisons.

Juste derrière les saucisses, les côtes, travers, ribs et autres pilons, autres stars des grillades, font à peine mieux, et sont également à éviter. Si vous voulez quand-même craquer, cuisez-les plutôt en dernier : cela évitera de fumer toutes les viandes à la graisse brûlée !

Les viandes idéales pour le barbecue

Pour un barbecue bon et sain, les viandes et les poissons blancs seront les choix les plus diététiques. 

Cuits en filet ou enfilés sur des brochettes, toutes les pièces de viandes tirées de muscle et donc peu grasses seront les bienvenues à table.

Enfin, l’incontournable côte de boeuf peut également être de la partie. Dans ce cas, découpez l’os et le gras qui vont avec (vous obtenez une entrecôte), pour réduire la quantité de gras brûlant sur le feu !

Le secret n°1 : une farandole de crudités en accompagnement

Une abondance de crudités est une bonne réponse à un excès de bonne chair.

Une abondance de crudités est une bonne réponse à un excès de bonne chair.

La clé pour un barbecue sain, c’est d’associer aux excès de bonne chaire une bonne dose de vitamines et antioxydants. Ainsi, plutôt que de se gaver de pain et de frites, proposez plutôt des salades, du concombre, des tomates, poivrons et autres melons à volonté ! En dessert, plutôt qu’une forêt noire, proposez plutôt des fruits, en salade ou en smoothies (de toute façon plus personne n’a vraiment faim).

En plus de rendre la digestion plus douce (rien de pire que le regret d’un repas trop chargé), les fruits et légumes crus vont permettre de rétablir l’équilibre acide-base que provoque l’excès de viande. Un verre ou deux de vin rouge  peuvent également apporter quelques antioxydants, mais moins que certains fruits comme la fraise… mauvaise excuse pour en abuser, donc !

Évitez les à-côtés fatals !

Enfin, on oublie que l’ennemi numéro un pour la santé n’est pas toujours le mode de cuisson ou le type de viande choisie… mais le pot de mayonnaise qui part en un repas ! Avec 80% de matière grasse, la mayo bat le beurre et coule parfois en quantité phénoménales sur les viandes. Préférez les sauces à base de tomate (sauce ketchup, barbecue) ou de moutarde classique (moutarde de Dijon, moutarde douce, piccalilli).

De même, l’excès d’alcool n’aide pas, en surchargeant encore plus le foie de toxines à éliminer. Pour finir, il va sans dire que le plateau de fromage peut être évité, à moins d’y privilégier les fromages frais et moins caloriques.

Auteur: bodyadmin

Partager ce post