La spiruline, source naturelle de fer et de protéines végétales

Les super-aliments se sont invités dans nos assiettes, ou plutôt nos étagères à pharmacie. La spiruline est peut-être le super-aliment le plus super-nutritif de tous… un roi parmi les rois, meilleur ami des femmes, des actifs et des végétaliens. Si vous êtes attentifs à votre taux de fer, à votre apport en protéines, en vitamine A ou B12, elle deviendra vite votre meilleur ami !

fr-Spiruline-Bio160x600La spiruline, une algue minuscule… mais pleine de ressources

Il existe des fermes de culture de spiruline en France, comme ici Spirulib, proche de Lyon

La spiruline est désormais largement cultivée. Il existe des fermes de culture de spiruline en France, comme ici Spirulib, proche de Lyon.

La spiruline est une cyanobactérie, cousine de celles qui, il y a 3.8 milliards d’années, ont permis de produire l’oxygène que nous respirons. Moins glamour, c’est aussi une micro-algue qui se régale des restes de digestion de flamants nain, avec qui elles vivent en symbiose à l’état naturel.

Quoi qu’il en soit, cette microscopique créature, qui se reproduit à une vitesse folle, se gorgeant et produit une quantité faramineuse de nutriments, constitue un aliment de premier choix.

Si certains n’hésitent pas à la cuisiner ou l’utiliser comme condiment, la plupart des occidentaux se contentent de les consommer en comprimés d’algues séchées. 100% naturels, ne laissant aucun arrière-goût (à moins de les sucer comme des bonbons !)

Dose conseillée : Ces comprimés pèsent chacun un demi-gramme, et la dose conseillée est 4 à 6 grammes, soit 8 à 12 comprimés répartis entre les repas pour une cure intensive, et 4 à 6 comprimés pour un complément de fond.

C’est un aliment, et non un complément alimentaire de synthèse, ce qu’il signifie qu’il peut être pris régulièrement et sur de longues périodes. Néanmoins, la spiruline ne peut pas se substituer à une alimentation saine et équilibrée : c’est au mieux une béquille, un bonus pour son corps.

Des nutriments précieux et essentiels, la meilleure amie du vegan

On en fait même des smoothies ! Eh oui ! Photo : Alpha, FlickR

La spiruline est championne presque absolue pour 4 nutriments :

Première, l’algue est constituée à deux tiers de protéines, trois fois plus que la viande. Elle est particulièrement utile dans le cadre d’un régime végétalien ou pour un sportif en récupération, apportant la plupart des acides aminés essentiels. Seules la méthionine et la cystéine n’y sont pas présente en assez grande quantité, il faut alors trouver d’autres sources comme les noix, les légumineuses, la levure de bière et les produits animaux.

Deuxièmement, la spiruline est  extrêmement riche en fer : 100 fois plus que les épinards et 50 fois plus que la viande rouge. 10 grammes de cette algue microscopique suffisent à combler les besoins quotidiens d’un adulte moyen ! Vous l’aurez compris, les végétaliens et les femmes (en particulier en période de menstruation, après l’accouchement voire pendant la grossesse après avis médical).

Troisièmement, cette cyanobactérie regorge de provitamine A. Un seul gramme (deux comprimés) suffit à combler nos besoins en cette vitamine reconnue pour ses bienfaits pour les yeux et la peau.

Enfin, la spiruline est aussi une des rares source végétale de vitamine B12. Si l’essentiel de la population n’a pas à se soucier de son apport, les végétariens les plus stricts ne peuvent en trouver dans les aliments traditionnels de notre cuisine. Attention cependant, plusieurs études montrent que cette forme de vitamine B12 ne serait pas disponible pour l’humain (donc assimilable) ; les personnes prédisposées à la carence ne devraient donc pas se détourner de compléments de vitamine B12 spécifiques dont l’assimilation est assurée.

Les autres vertus cachées de l’algue verte

Outre ces nutriments, la spiruline est également une source importante de fibres, de calcium, magnésium, manganèse, ainsi que de vitamines E, B1 et B2. 

Propriété moins connue, la spiruline est également l’une des seules source d’acide gamma linolénique (oméga 6) directement consommable. Cet acide gras a des propriétés connues sur la prévention de l’arthrite.

Certaines études scientifiques lui prêtent des effets positifs sur l’eczéma, le cancer, l’immunité et le cholestérol, et de nombreux travaux sont actuellement en cours.

Auteur: bodyadmin

Partager ce post