Les graines de chia : cette nouvelle mode vaut-elle la peine ?

Quand le marketing décide de s’emparer d’un aliment pour en faire la star de l’année, elle n’y va pas de main morte. En graine, en barre, en smoothie, dans les yaourts, en huile ou en savon (!), la nouvelle plante magique qu’on trouve partout et le chia, une espèce de sauge mexicaine.

Une plante ancienne « redécouverte » il y a 20 ans

chia-2119771_1920C’est une recette qui marche : un plante connue des anciens, ceux qui savaient peindre en mille couleurs l’air du vent… puis oubliée par la colonisation avant d’être redécouverte par la science. Avec ça, on est certain de séduire d’emblée tous les adeptes de culture new age et ajouter un peu de poudre de perlimpinpin sur des produits industriels de piètre qualité.

Bon, on fait un peu les mauvaises langues, mais on n’invente pas non plus grand-chose. Avant l’époque précolombienne, la graine de chia était, avec le maïs et le haricot, l’aliment principal des amérindiens. Utilisé comme peinture de guerre ou à l’usage religieux, cette plante aurait été, selon la légende, véritablement persécutée par les conquistadors pour ne survivre que dans des coins reculés. Quoi qu’il en soit, son usage était largement tombé en désuétude, jusqu’à ce qu’elle soit redécouverte dans les années 1990 en Argentine. Le premier cultivar a été conçu pour lancer une production à grande échelle, et depuis a inondé le marché mondial.

Une graine de haute qualité, mais pas la panacée

Poussée par la mode du sans gluten, les graines non céréalières ont gagné en popularité : le sarrasin retrouve ses lettres de noblesses, le quinoa entre dans le langage courant et maintenant, le chia fait son entrée. Et oui, les graines de chia sont un excellent aliment. Riche en fibres, oligoéléments, protéines et bonnes graisses, cette graine à tout pour plaire sur le plan nutritionnel. Sa réputation n’est donc pas usurpée.

Mais ça n’est pas non plus un aliment miracle. Le chia est en particulier pauvre en vitamines A, C et E, ainsi qu’en potassium et en folates. Enfin, cette graine est très pauvre en glucides. Dans notre alimentation plutôt riche en sucres, ça n’est pas un problème majeur, mais il faut savoir qu’un repas équilibré devra contenir une céréale ou un autre féculent pour assurer un apport suffisant en glucides.

 

Auteur: bodyadmin

Partager ce post

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *