La pyramide alimentaire :



La pyramide alimentaire est une aide visuelle destinée à informer le grand public sur la façon de s’alimenter au quotidien. Réalisée par des organismes ou des sociétés du domaine de la santé, elle doit fournir des repères clairs pour que les consommateurs puissent être en bonne santé sur le long terme.

La pyramide reprend les aliments courants et les place à différents degrés de la pyramide :


Les aliments figurant à la base de la pyramide sont à privilégier chaque jour, tandis que les aliments à son sommet sont à consommer en quantité limitée le moins souvent possible. Des indications de quantités quotidiennes peuvent être inscrites sur le côté ou sur la pyramide elle-même.

Il en existe plusieurs en fonction de la date de parution (les études sur la santé et la nutrition évoluent) et en fonction du pays dans lequel elles sont réalisées (les directives en matière de santé ne sont pas les mêmes dans tous les pays).




En ce qui concerne les pays « occidentaux », les politiques en matière de santé publique liée à la nutrition, nous renvoie à l’augmentation de l’obésité, perçue comme un véritable fléau.
Ces pyramides ont aussi pour but d’être un guide afin de réduire cette obésité croissante, c’est pourquoi elles intègrent désormais pour la plupart l’activité physique.

Sur cette page, retrouvez la dernière pyramide alimentaire en date, ainsi que des plus anciennes pour pouvoir les comparer.

Les pyramides alimentaires récentes :



La dernière en date est celle de FoodInAction :



Une version de la pyramide alimentaire pour les sportifs (des indications sur le rajout de portions de certains aliments en fonction du degré d’activité physique) :



Le début des pyramides alimentaires :


La première pyramide alimentaire :


Elle date de 1992 et a été instaurée aux USA. Aujourd’hui ses indications et l’ordre des produits dans la pyramide ne sont plus d'actualité. Elle conseille notamment de manger trop de féculents. Cette pyramide a subi plusieurs modifications depuis.



La pyramide alimentaire de 2005 :


Le changement d’orientation de la pyramide (de l’horizontal vers le vertical) donne une moins bonne lisibilité et peut prêter à confusion. La hiérarchie entre les différents aliments est peu visible et il est nécessaire de se référer à un site web pour avoir les explications.





La pyramide du Dr. Winett :


Cette pyramide date de 2002 et est presque identique aux pyramides actuelles. C'est la première a avoir ajouter la notion d'activité physique tout en bas de la pyramide, à avoir distinguer les mauvaises, des bonnes graisses et à introduire le bénéfice des céréales complètes.



La pyramide du PNNS :


Elle date de 2009, mais reste obsolète. Elle met au même rang viande rouge, viandes maigre, poisson, œufs et laitage. Elle préconise aussi de manger plus de céréales que de fruits et légumes. Aujourd'hui le PNNS (programme national nutrition santé) ne se base plus dessus pour passer son message nutritionnel.





Les pyramides alimentaires spécifiques :


Il existe également des pyramides alimentaires spécifiques à des régimes précis (régime végétarien, régime végétalien, régime méditerranéen…) :

Exemple d’une pyramide végétalienne et végétarienne.



Voici une pyramide alimentaire végétalienne réalisée par la société Oldways, qui a le mérite d'être claire et attrayante. Comme pour la plupart des pyramides alimentaires actuelles, elle met l'accent sur l'activité physique liée à une nutrition saine partagée en société. L'eau y est la seule boisson indispensable. Une variante pour les végétariens se trouve en haut de la pyramide.

Une pyramide du régime méditerranéen.



Elle est composée des aliments qui ont fait de ce régime une référence. Elle met l'accent sur l'activité physique et le partage des repas en société. Côté nutrition, les fruits, légumes, huile d'olives, graines et épices y sont prédominants. Les principales sources de protéines proviennent des produits de la mer et l’énergie, des céréales complètes. Boire du vin avec modération et l'eau à volonté.



Les autres indicateurs :


D’autres systèmes d'aides voient également le jour, puisque malgré les nombreuses tentatives pour réduire l’obésité, celle-ci ne diminue pas.

MyPlate :


Voici donc le dernier remplaçant de la pyramide alimentaire pour la politique santé/nutrition aux USA (défendue par Michelle Obama): MyPlate, qui représente une assiette avec les portions que chaque type d'aliment doit occuper dedans.




L'assiette (équivalent de MyPlate):


« L’assiette » permet de se faire une idée de la quantité de chaque aliment devant constituer son repas. Elle divise l'assiette du plat principal en 3 parties, avec des portions à côté pour l'entrée, le pain et le fromage, le dessert et l'eau.






La goutte :


Sur le même thème que la pyramide alimentaire, mais pour les boissons, la « goutte » donne une bonne idée de ce qu’il est préférable de boire. Ainsi, aucune boisson n'est interdite, mais la quantité d'un type de boisson est mis en rapport direct avec les autres boissons existantes.